Pour une laïcité respectant les droits des femmes

NON À UNE LOI
SEXISTE

Pour une laïcité respectant les droits des femmes

La loi sur la « laïcité » est une attaque contre les droits des femmes, de confession musulmane en particulier. Elle prive les femmes portant un voile d’une partie de leurs droits politiques et les exclut de l’accès au travail dans le secteur public, donnant un exemple désastreux pour l’ensemble de l’économie.

Défendons le droit des femmes à décider pour elles-mêmes
Chaque femme doit pouvoir vivre comme elle l’entend, sans discrimination, violence ou répression. Un des enjeux centraux de l’égalité entre femmes et hommes est la liberté de disposer de son corps. Dans le cas de la loi sur la laïcité, c’est un parlement majoritairement composé d’hommes qui décide la manière dont des femmes doivent se vêtir. Toute loi qui vise à réduire l’auto-détermination de certaines femmes est une attaque contre l’ensemble des femmes.

On ne libère pas les femmes en les excluant
Les femmes, musulmanes ou non, doivent pouvoir faire leurs propres choix. Concernant le voile, les partisans de la loi considèrent les femmes le portant comme des êtres soumis à un diktat patriarcal, renforçant des stéréotypes sexistes mais aussi racistes. Or l’Etat n’a pas à édicter une mesure discriminatoire au prétexte de combattre le sexisme. Il doit au contraire promouvoir l’égalité dans les faits en favorisant l’accès au travail, à la formation et à l’éducation, par des mesures positives en pénalisant les comportements institutionnels inégalitaires.

Une loi qui discrimine
La loi sur la laïcité est discriminatoire, car dirigée contre les femmes musulmanes voilées, du fait de leur genre. Dans les débats parlementaires, le voile a été défini unilatéralement comme un signe d’appartenance religieuse alors que d’autres attributs, tels que la barbe ou la kippa, ont été présentés comme non problématiques. Ce projet fait écho aux discriminations vécues par les femmes musulmanes aujourd’hui qui se traduit par des violences, des menaces, du harcèlement, des difficultés, voire une impossibilité à accéder au monde du travail, de la politique ou de l’engagement citoyen. Or n’oublions pas qu’exclure c’est vulnérabiliser ! En tant que féministes, la priorité est de renforcer la solidarité entre les femmes, et non d’œuvrer à une division qui aggraverait les oppressions.

LA LAÏCITÉ, CE N’EST PAS EXCLURE LES FEMMES… JE DIS NON À CETTE LOI!

La Loi sur la “laïcité” de l’État, soumise au vote le 10 février prochain, pose problème en matière de respect des droits fondamentaux, de respect des droits du personnel de l’État, de respect des droits civiques, de respect de la neutralité religieuse de l’État et de respect de l’égalité hommes-femmes… Des personnes issues de divers milieux, ainsi que plusieurs partis politiques, des syndicats et diverses associations, ont décidé d’unir leurs forces dans la coordination référendaire afin de se battre contre une loi contraire aux droits fondamentaux!

NON À UNE LOI LIBERTICIDE

NON À UNE LOI QUI EXCLUT

NON À UNE LOI QUI DIVISE