Les soutiens au référendum contre la loi sur la laïcité votée par le Grand Conseil s’élargissent. La Communauté genevoise d’Action Syndicale (CGAS), faîtière de tous les syndicats genevois, a pris position en assemblée de délégué-e-s en faveur de l’opposition par référendum à la LLE. Par ailleurs, la Jeunesse socialiste (JSG) et les Jeunes vert-e-s ont également décidé de leur soutien à la campagne référendaire en fin de semaine dernière.

En soutenant ce référendum, tant la CGAS que les JSG se reconnaissent dans l’argumentaire du volet syndical du référendum. Ils pointent en effet les conséquences dramatiques que pourrait avoir une telle loi pour les travailleurs, spécialement pour les travailleuses portant le foulard au sein des services publics et parapublics. Il ne s’agit ni plus, ni moins que d’une mesure d’exclusion du marché du travail pour certaines catégories de la population.

Or cette loi privilégie à tort l’apparence des employé-e-s plutôt que la prestation délivrée. Pourtant, le principe de laïcité de l’Etat doit se manifester, d’abord dans l’impartialité au plan du recrutement et ensuite avant tout dans la neutralité de l’action de ses employé·e·s et l’universalité du service public, pas dans une “normalisation” arbitraire de l’apparence des fonctionnaires.

La coordination référendaire se réjouit aujourd’hui de ces nouveaux soutiens et ne doute pas que d’autres secteurs associatifs et politiques se joindront à elle pour combattre cette loi porteuse d’exclusion et de discriminations.